Jeu de détectives

J’ai créé des cartes pour travailler la conversation en anglais avec mes élèves de CE2. Mais il fallait inventer un jeu pour les motiver. Se mettre dans la peau de détectives cherchant un suspect m’a paru une bonne idée. Il s’agit donc de 14 cartes de détectives comprenant des informations sur un suspect dont beaucoup sont manquantes. La carte de détective ne contient en fait que l’âge du suspect et sa ville. Les 14 détectives doivent donc interroger les 14 suspects en posant des questions en anglais.

  1. What’s your name ?
  2. How old are you ?
  3. Where do you live ?
  4. Where do you come from ?
  5. Have you got a brother / sister ?
  6. Do you like bananas ?
family_cards2

Les 14 cartes de détectives

LE FONCTIONNEMENT DU JEU

Pour mes élèves de CE2, j’ai limité le jeu aux 3 premières questions. Pour éviter qu’ils trouvent le suspect en ne posant qu’une seule question ( how old are you ? ), j’ai créé des cartes en multipliant les suspects ayant le même âge où habitant la même ville. Lorsqu’un élève a trouvé son suspect, je vérifie la correspondance nom du suspect/lettre au verso de la carte du suspect, grâce à un tableau (excel).

Avec des élèves de CM1 ou de CM2, on peut ajouter des questions à la recherche de suspect. En créant ce jeu, je me suis dit qu’on pourrait l’utiliser pour un jeu de sept familles. J’ai alors ajouté aux 14 cartes brother/sister, des cartes father/mother sur le même modèle. Il y a donc 7 familles de couleurs : yellow, red, blue, green, pink, black, white.

family_cards1

Les 14 cartes de suspects (cartes brother/sister pour les jeu de 7 familles)

C’est vrai qu’il manque les grands-pères et grands-mères…

A VOUS MAINTENANT !

Il ne vous reste plus qu’à imprimer toutes ces cartes, les personnaliser avec des photos (j’ai utilisé l’excellent magazine « Album » pour avoir des photos en double), les découper, les coller à des feuilles de couleur, coller les rectos et les versos, puis à les plastifier. C’est du boulot, hein ? Ca vaut le coup car les élèves adorent jouer aux détectives et ils travaillent réellement la conversation avec ce jeu. D’ailleurs, il y a quelques années, j’ai fait passer un test (départemental ?) en anglais à des CM2, dont une partie orale comprenait ce genre de cartes (nom, âge, ville, pays, possession, …)


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*